Comme chacun sait, plus la vitesse augmente, plus le champ de vision se rétrécit avec pour conséquences majeures :Une vue partielle et superficielle de l’environnementDes risques aggravés d’accidents violentsLe non-respect du ressenti des passagersUn gain de temps ridiculement faible.Hélas, force est de constater que ce phénomène sévit même maintenant en matière de Management, avec bien évidemment les conséquences que l’on connaît :Une vue tronquée ou erronée des faits, ou des dossiersDes résultats souvent en deçà des objectifs fixés, malgré l’énergie déployéeUne démotivation forte, voire un mal être au travail de la part des équipesUne façon de gérer toujours dans l’urgence, sans pérennité dans le temps.Heureusement, grâce au Slow Management, il existe maintenant une solution :En priorisant le “Toujours mieux” sur le “Toujours plus”En s’appuyant sur la force de relations basées sur la sincérité des rapportsEn ré apprenant à ne pas ne fonctionner que dans l’urgenceEn intégrant le fait que le respect et la reconnaissance des collaborateurs est un facteur prouvé d’accroissement des performances.
Via international-mindfulness-institute.com

Publicités