Trop de coopération peut aussi produire des effets pervers ; c’est le cas sur des marchés quand l’entente coopérative entre des prestataires empêche toute compétition, au détriment de l’intérêt du consommateur.
Coopération et compétition sont naturelles, elles apparaissent dans toute société humaine ; mieux encore, elles sont toutes deux utiles et nécessaires. Le solution n’est donc pas de faire régner l’une sur l’autre, mais d’assurer une bonne tension entre les deux.

Via lentreprise.lexpress.fr

Publicités