Pour reduire le stress faites l’amour pas la guerre…ou mediter la bienveillance, l’empathie, la compassion….

La passion amoureuse provoque une dépendance similaire à la toxicomanie due à la dopamine et aux endorphines. Mais la chimie de l’amour opère encore après les premiers émois : l’ocytocine, hormone dégagée pendant l’orgasme et au cours de certaines émotions positives travaille pour notre bien-être. Explication de Sophie Bramly.

Publicités