Au départ, la psychologie-sociale a apportée une attention spécifique à la personnalité des « chefs ». On cherchait à savoir s’il existait des traits de personnalité stables susceptibles de définir un leader.
Le leadership n’implique pas seulement le fait de faire faire quelque chose à d’autres individus, mais également (ce qui n’est pas le cas pour les relations d’autorité) la capacité à changer l’attitude des membres du groupe, à les mobiliser et à entraîner leur adhésion à des buts communs.
De ce fait le leader doit savoir susciter les motivations et entraîner ceux qui le suivent bien plus que les diriger de manière autoritaire.”
Via coachingentreprise.wordpress.com

Publicités