Archives de juillet, 2012



La clé le changement réside dans la valorisation, la reconnaissance, l’engagement volontaire des individus et le désir profond de ceux-ci de participer à l’évolution positive du groupe via l’imagination d’une multitude de futurs possibles pour celui-ci. Il est ainsi fondamental pour favoriser l’émergence de nouvelles idées de réformer concrètement nos anciens systèmes et modes de pensée devenus obsolètes à l’heure où les idées, l’intelligence et les connaissances deviennent le véritable moteur et besoin de nos sociétés.

Ces changements ne se font pas sans concession et sans conflit avec soi-même et son entourage.  Il y deux types de conflits potentiels :

  • Le conflit de situation: porte sur des aspects liés aux valeurs, aux besoins, aux règles,…
  • Le conflit de personne : L’individu remet en cause la personnalité de l’autre, qui n’est pas ou plus apprécié. Cela peut être généré par des préjugés, le cumul de plusieurs conflits de situations jamais évoqués.

Les conflits développent plusieurs réactions :

  • L’évitement tout d’abord et porte sur une réduction de la tension par une distanciation physique ou mentale. Cependant, cette réaction ne traite aucunement le conflit
  • La conciliation est une attitude consistant à développer des relations positives.
  • La réaction démocratique est basée sur une estime d’autrui et une confiance mutuelle

La base de la résolution des conflits est d’éviter à tout prix chez les individus concernés une réaction d’évitement et privilégier la communication et la négociation pour parvenir à trouver un accord commun et ainsi « organiser la cohabitation » au sein de ces personnes.

L’agressivité serait ainsi un moyen pour l’individu de libérer ses émotions à la suite d’une frustration.

Comment faut-il s’y prendre pour sortir par le haut d’un conflit ?

Il faut donc leur offrir une reconnaissance profonde en leur démontrant par exemple qu’ils font partie intégrante du système d’Intelligence collective et que leur participation est véritablement indispensable au sein du groupe ou de l’organisation.

Il faut aussi travailler sérieusement la communication interindividuelle et de fait la négociation et la cohabitation entre les différents individus afin de prévenir d’éventuels conflits liés à un manque de communication ou de compréhension.

Il faut également amener les individus à adopter volontairement des comportements allant dans le sens de la collaboration, de la compréhension mutuelle et de l’acceptation ainsi que de la nécessité de respecter les autres et leur différence pour faire avancer le groupe et se valoriser soi-même (via une véritable reconnaissance sociale).

Le but est d‘amener les personnes à modifier librement leurs attitudes et donc leur jugement des autres et intérioriser les valeurs de solidarité et collaboration via l’adoption de nouveaux comportements, effectués de préférence du groupe, favorisant leur intériorisation et la modification future des attitudes.

Favoriser la créativité et une véritable innovation au sein d’un groupe, c’est donc remettre l’humain et son formidable potentiel imaginatif au coeur de celui-ci.


Quelle posture doit incarner les nouveaux leaders

Les membres d’un groupe peuvent amener le leader à modifier sa perception vis-à-vis de l’environnement et influencer ses décisions dans le but d’amener le groupe évoluer positivement.

Il peut être utile de sensibiliser le leader à ses propres failles et biais cognitives. Il est important d’amener naturellement celui-ci est une véritable prise de conscience par rapport tout d’abord à ses propres faiblesses psychologiques et cognitives puis à l’importance des différents risques qui peuvent être encourus par le groupe.

Il peut être utile de sensibiliser le leader au fait que l’ignorance au sein d’un groupe à un coût réel (temps, ressources aux humaines, ressources financières, etc.) en répertoriant des cas concrets de besoins informationnels non comblés pouvant engendrer de fortes dépenses afin de pallier ce manque.

Le leader doit ainsi pour résumer faire attention à ne pas se laisser aveugler par ses croyances et valeurs personnelles issues de sa culture et son expérience propre. Il doit demeurer ouvert aux autres possibilités et idées même si elle se ne correspond pas à son propre chemin de penser. Il doit donc être ouvert d’esprit et faire preuve d’humilité en acceptant le fait que les membres du groupe peuvent éventuellement avoir des idées plus judicieuses que lui.


Originally posted on jczaugg:

See on Scoop.itLes chiffres et les Etres

There are particular ways of thinking, attitudes, fundamental beliefs and specific actions that can either detract from or add to the level of happiness we experience at any given time.

1. Courage

2. Patience

3. Gratitude

4. Love

5. Forgiveness

Some really good tips to heal a life and make it blossom !

See on www.marcandangel.com

Voir l'original


Originally posted on jczaugg:

See on Scoop.itLes chiffres et les Etres

Follow these 12 steps to become a better communicator and build productive business relationships.

1: Relax

2: Stay present

3: Get quiet
4: Be positive

5: Confirm values

6: Evoke memories

7: Watch nonverbal cues
8: Be appreciative

9: Speak warmly
10: Slow down

11: Be brief

12: Listen deeply

 

See on www.entrepreneur.com

Voir l'original


Originally posted on Serious Game ANTICIPEDIA:

        Tout nouveau, tout beau ! « Made in France », « fabriqué en France »…  Même si la formule n’est pas la même dans toutes les bouches, le « produire français » fait sensation depuis la dernière campagne présidentielle. Pour ce faire, un seul mot d’ordre : l’innovation. Ok, mais comment on innove vraiment ?

innovation collaborative

Selon Muriel Garcia et Nadège de Peganow, auteurs d’ innovation participative, remettre l’humain au cœur de l’entreprise, l’innovation participative « c’est la production des idées par les salariés et les collaborateurs au sein de l’entreprise ». Le concept n’est pas nouveau puisque trouvant ses racines dès le début de l’industrialisation. Boites à idées et outils d’amélioration continue de la qualité en sont toujours les exemples les plus parlants.

 

Bienvenue au 21ème siècle.

Déjà ? Le changement est continu, l’ensemble des collaborateurs doit en devenir acteur. Il est nécessaire que l’entreprise s’appuie sur sa principale richesse, son capital humain. Dans les faits…

Voir l'original 568 mots de plus


Originally posted on Management21's Blog:

Tel est le message décoiffant que nous a passé Jean-Claude DUSSAUCY le 24 mai dernier dans ce bel amphithéâtre de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Moselle (CCI).

56 participants invités par l’ANDRH et la CCI – DRH, Responsable des Ressources Humaines, Dirigeants d’entreprise – ont suivi avec intérêt ce que notre conférencier du jour entendait par « L’intelligence collective : nouvelles clés du management pour la performance ».

 Nouveau concept du « vivre ensemble », l’intelligence collective se fonde sur deux logiques de management apparemment contradictoires : « l’ordre» et le «chaos ».

« L’ordre » est rassurant pour le manager, créé les réflexes d’un management directif, efficace, sûr d’avoir raison, assez bien adapté pour des processus rodés dans lesquels l’instruction est suivie d’un contrôle puis d’une correction ou d’une sanction éventuelle. Oui, mais dans un tel contexte, quelle est la part laissée à l’initiative ou même à l’imaginaire ? Nous sommes là dans une relation individuelle…

Voir l'original 363 mots de plus


Originally posted on Serious Game ANTICIPEDIA:

Anticipedia, serious game lauréat de l’appel à projets innovants SEDEN 2010

 

C’EST QUOI ?

Une démarche inédite du groupe Carlin International : le premier Serious Game d’intelligence créative et prospective. En d’autres termes, une formation totalement innovante, totalement sérieuse et sérieusement ludique qui stimule la créativité et encourage la dynamique de groupe. Anticipédia vous transporte en équipe loin dans le futur et les idées.

« Une expérience très riche à vivre. Développer la créativité en équipe permet  l’émergence d’idées et concepts tout à fait originaux, dans un esprit de partage et de bonne humeur. » Viviane Milgram, Directrice adjointe des partenariats, France Télévision.

Pensez humain ! L’arrivée du MP3 a bousculé l’industrie musicale. L’iPod, lui, l’a révolutionnée. C’est dans cette perspective que s’inscrit la formation : chaque innovation doit être pensée par et pour les humains, les vrais. Comment ? Grâce aux ressources prospectives issues de l’expertise du groupe…

Voir l'original 295 mots de plus


Originally posted on Management21's Blog:

EFQM a mis au point – fin des années 80 – et régulièrement actualisé un modèle dit "d’excellence" qui va au-delà des modèles "qualité". Il est utilisé par plus de 30 000 entreprises en Europe.

Mais par combien en France ? … Très peu, car le terme "excellence" fait peur. Et pourtant, je considère que ce modèle permet aux entreprises de réfléchir et de mûrir. Il y a tant à faire en matière de direction et de management ! A titre d’exemple, prenez le temps d’écouter ce court témoignage :

Voir l'original


Originally posted on Management21's Blog:

Fédérer les énergies, … un challenge permanent de toute organisation !Comment faire mieux et … autrement avec l’intelligence collective et un des ses outils phare qu’est la réflexion collective.

Depuis 20 ou 30 ans, on forme les managers à la conduite de réunion, où on rabâche les mêmes règles (de la convocation au compte-rendu , en passant par la fixation-communication de l’ordre du jour et la préparation de la salle). On parle de réunions de coordination, voire de réunions d’information, toutes deux nécessaires. Mais on sait aussi que ces réunions sont fréquemment polluées par les bavards et les GG – comme sur RMC – qui monopolisent la parole, par les débats qui "s’échappent", par les apartés, par la consultation des mails, ….

Si toutes les décisions prises étaient pleinement suivies d’effet, la performance serait au bout du chemin. Mais l’on sait bien que la plupart des décisions pêchent dans leur exécution, que c’est même un…

Voir l'original 142 mots de plus


L’Orient, dont notamment la Chine, le Japon et l’Inde, est marqué  par la culture collectiviste qui, là aussi, s’enracine dans l’histoire. Car on  trouve prédominance des valeurs collectives dans les enseignements de Confucius  et dans les principales religions comme le bouddhisme et l’hindouisme.

 

%d bloggers like this: