Faire confiance à l’intelligence collective

Aujourd’hui, le spectateur a de nouvelles habitudes de consommation, plus libre de ces choix, il se réfère à ce qu’il lit sur les réseaux sociaux ou aux commentaires sur les blogs et non aux campagnes marketing mises en place par l’appareil de distribution.

Les gens ne se contentent pas de prendre des choses gratuitement, ils en donnent aussi, qu’ils s’agissent de commentaires, de réactions ou encore des améliorations apportées à Mozilla Firefox à WordPress, ou en publiant des articles de Wikipédia, ou même en allant plus loin avec le Couchsurfing.

See on lecercle.lesechos.fr

Publicités