Ces 10 propriétés commandent une forme particulière d’organisation des systèmes relationnels que nous appelons la force des coopérations faibles.

Cette formule, qui n’est pas sans défaut, permet cependant d’insister sur le fait que la réussite du web 2.0 ne tient pas tellement à un “esprit communautaire”, mais plutôt au fait que, dans les sociétés individualistes, les personnes produisent entre elles des liens et des relations en exprimant ce par quoi elles cherchent à se singulariser et à s’affirmer comme sujets.

See on www.internetactu.net

Advertisements