Tous les groupes ne peuvent être qualifiés d’équipe.

L’adjectif « organisé » accolé à ce nom désigne le summum des différentes formes collectives. C’est à Sartre, dans la Critique de la Raison Dialectique, que l’on doit cette théorisation des différentes formes de groupement.

M. Bernard en a assuré la diffusion au monde de l’éducation physique et du sport dans deux articles de la revue eps. Cette base théorique sur la genèse d’un groupe organisé, d’une équipe questionne notre regard particulier d’entraîneur d’équipe collective et permet de guider notre réflexion.

  1. Les interactions entre ses membres;
  2. La reconnaissance d’objectifs collectifs;
  3. L’émergence de normes ou règles de conduite ;
  4. La formation d’une structure informelle portant sur l’affectivité et sur la dualité sympathie/l’antipathie, très souvent fonctionnant sans lois officielles;
  5. L’existence d’émotions et de sentiments collectifs communs3;
  6. L’existence d’un inconscient collectif ;
  7. La réalisation d’un certain niveau d’équilibre interne et de relations stables avec l’extérieur.

See on thierry.debanne.free.fr

Advertisements