Le conflit de Notre-Dame-des-Landes le confirme : “l’utilité publique” a fait long feu. Une autre idée émerge : la notion de “biens communs”…

Coach HEC – Philippe Olivier Clement‘s insight:

Pas facile de changer…

Aux élus de bouger, d’inventer de nouveaux modes participatifs et délibératifs ! « La légitimité de la démocratie représentative reposait sur l’accroissement du bien-être immédiat, le citoyen en était le juge ultime : il élisait les « sages » capables d’y pourvoir, ajoute Dominique Bourg. Cette époque est révolue. En matière d’environnement, les dégradations sont globales, souvent invisibles, imperceptibles par nos sens, et pas toujours immédiates.


Or un élu n’est pas mandaté pour s’occuper du bien-être des générations futures et de ce qu’on va leur léguer. On n’a pas d’autre choix que de régénérer cette démocratie. » Plus que jamais, la forme de la démocratie – si l’on tient à préserver cet héritage précieux – doit être – et sera – liée à ces nouveaux enjeux…

See on www.telerama.fr