La Nasa, Microsoft, Google, Coca-Cola et la région île-de-France ont toutes un point commun : celui d’avoir fait appel au talent d’une communauté pour imaginer un produit, un concept ou une publicité.

Coach HEC – Philippe Olivier Clement‘s insight:

« Jouir de la foule est un art« , écrivait Charles Baudelaire.


Depuis quelques années, certains s’en sont même fait une profession. Leur fonds de commerce?


La « co-creation » ou « crowd innovation« , en anglais, participation collective à la conception voire la réalisation d’un projet.


Le principe : demander à une communauté, le plus souvent d’internautes, de partager, plus ou moins gratuitement ses bonnes idées afin de développer ensuite un produit, un programme informatique, un logo, une publicité…

See on www.latribune.fr