Etre prisonnier au fond d’une caverne est une image assez adéquate pour représenter notre capacité à reproduire le passé et à ne voir que les ombres fugitives de nos projections sur le mur de notre caverne (espace secondaire de conscience limité par nos croyances).

Comment voir la réalité première de ce qui se trouve à l’extérieur de la caverne ?Lundi

Lorsque nous passons du reproduire des vieux schémas mentaux, ou voir à partir de projections de schémas passés, au voir à partir de l’extérieur, du neuf, nous retournons l’esprit agile de façon systémique et nous découvrons une faille, un nouvel éclairage, éclairant le dehors de la caverne :

1         Se retourner en se déplaçant dans les contextes.

2         Réaliser qu’il existe autre chose que ce que nous projetons en suspendant    notre jugement et en s’étonnant.

3         Se demander à quoi ressemble la réalité dehors en se remettant en question.

Lorsque nous passons du voir à partir de l’extérieur au percevoir à partir de l’intérieur nous sortons de la caverne pour surgir dans une perception nouvelle de la réalité :

1         Nous plongeons dans le détail concret en s’immergeant et en activant ses propre sens.

2         Nous redirigeons notre attention et nous commençons à appréhender la réalité en percevant l’intérieur du champ où se forme la réalité.

3         Nous déployons une nouvelle faculté cognitive d’où émergence une intelligence profonde et inspirante.

Ainsi nous saisissons la réalité première au dehors de la caverne, non seulement du point de vue individuel de l’observateur, mais aussi du point de vue de l’ensemble et du tout.